C’est “a cappella” que notre trentaine de choristes ont chantés ce premier concert du mois de mai traditionnellement dédié à Marie.

La veille déjà ils animaient la cérémonie des premières communions de la paroisse dans l’église de Saint Barnabé, et malgré le merveilleux soleil, l’absence de transport en commun et des examens blancs de la semaine à venir  ils étaient présents ce dimanche  01 mai pour faire résonner leurs magnifique voix  dans l’église Saint Michel au cœur du quartier que nombre d’entre eux habitent.

Une journée de chant déDSCF4663butée par la messe dominicale poursuivie par répétitions et concerts après une belle pause pic-nique et jeux encadrés par les plus grands.

 

Cette formation sans accompagnement instrumental est très exigeante pour les lancements et la justesse, ils ont pu compter sur la direction de leur chef de chœur, Patrick Benoit à la manœuvre depuis 35 ans. Certains  chants sont parfaitement ajustés à ce format comme les chants grégoriens du petit chœur qui sont particulièrement techniques  d’autres sont adaptés pour l’occasion par exemple  “Come Ye sons of art” de Purcell, ou Furusato la berceuse japonaise.

Un beau programme a pu être proposé avec une part belle pour les chants sacrés “Salve Regina” par le petit choeur, “Ave Maria”, “O Jesu Christe”; “O sacrum convivum”, “O vos omnes” et le très beau chant des marins à Notre Dame de la Garde par le chœur des hommes.

52043067910_da28eae36b_b

Côté chants populaires et folkloriques, l’étonnante “Berceuse du petit zebu” par le petit chœur de soprani et alti, a particulièrement retenu l’attention du père Rémi de Mauvaisin qui nous accueillait ce dimanche. Le chant “dans la troupe” chant scout pour 8 voix fait toujours beaucoup d’effet déclenchant systématiquement des sourires sur les visages de l’auditoire.

 

DSCF4933Après une quinzaine de chants et une bonne heure de concert, le programme s’achève à regret pour le père Rémi qui réclame un petit bonus. C’est avec grand plaisir que la chorale a par conséquent entamé le coupo santo, hymne provençal pour quitter son public.

 

Public qui s’est massé autour du petit stand de vente de cd et souvenirs dont la vente servira à financer la tournée dans le sud ouest, organisée après deux ans de rêves de japons empêché par la crise sanitaire. Le public a cette fois encore fortement témoigné son soutien à nos fabuleux jeunes choristes, une belle récompense pour tout le travail de l’hiver.