Après plusieurs jours de mistral glaçant, la chorale Anguélos est venue réchauffer la magnifique église de Lambesc.  Ce dimanche 03 avril,  les choristes se sont retrouvés en effectif réduit dans  à l’église  Notre Dame de l’Assomption à Lambesc.

Ce n’est ni le vent ni le froid qui a retenu un grand nombre d’entre eux, mais les voyages scolaires enfin autorisés et organisés par leur école Chevreul Blancarde. Peut-être également quelques virus aux dires de leur chef de chœur Patrick Benoit.

Cette grande et belle église du 18eme,  classée monument historique, est remplie de paroissiens en ce dimanche de carême. Il faut dire que le père Thierry Joseph mobilise des images très concrètes pour faire comprendre le sens profond de la Pâque. Yoann Pourre accompagne les chants de messe proposés par les choristes sur le magnifique orgue à trois claviers de Joseph Isnard.

Après la messe, les choristes et leurs accompagnateurs sont reçus par les paroissiens pour le déjeuner. Ce moment convivial a été grandement apprécié par tous et très rapidement l’heure de la répétition a sonné. 

Malgré un grand nombre d’absents et notamment de plusieurs ténors, basses et alti,  la magie Anguélos opère une fois de plus. Le soutien des anciens choristes et de Yoann sur certains chants permet d’équilibrer les polyphonies.

IMG_20220403_155452

Les chants sacrés et les airs traditionnels du répertoire Anguélos s’enchaînent, avec une belle diversité de propositions de formation : le chœur des hommes, le petit chœur, et plusieurs passages incluant des “solo” mettent en évidence la beauté des voix de nos jeunes et moins jeunes chanteurs.

Point de tempête pour effrayer nos choristes comme le dit ce chant dédié à Notre Dame de la Garde. Après un très beau solo d’Aleksandrina sur “Come ye sons of art” le concert se poursuit avec des chants plus folkloriques.  L’auditoire est conquis et fredonne à l’envie les airs de “Jardin de France”. La magnifique proposition sur l’hymne à l’amour rendue célèbre par Edith Piaf, avec un solo d’Alexandra, fixe durablement un sourire ému sur chaque visage.

Le père Thierry Joseph conclura cette belle journée par une invitation renouvelée pour une prochaine saison. Côté chorale, ce sera une grande joie de revenir avec un chœur au complet !